Accéder au contenu principal

Pourquoi j'ai écrit un roman sur les pervers narcissiques ?

Et coucou tous !

J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine.

Aujourd'hui , je viens pour vous livrer mon expérience littéraire, si modeste soit-elle.

Alors que mon habitude est  de vous parler de sujets drôles, légers, ou même de mettre l'humour partout, j'avoue que sur ce coup-là, il s'agit d'un sujet un peu plus lourd : je viens en effet de publier un roman sur les pervers narcissiques. Oui mais pourquoi ce sujet ? Comment avoir eu envie d'écrire là-dessus ? Je vais tout vous dire !

Rien n'arrive par hasard, paraît-il. Et bien dans mon cas c'est vrai. Si j'ai choisi de traiter de ce sujet pour en faire un livre, ce n'est par hasard. J'ai toujours écrit, des petits textes sans queue ni tête pour moi, des poèmes que j'ai également conservé dans un tiroir car je les trouvais ridicules en les relisant 10 ans plus tard, des journaux intimes qu'il était hors de question de publier, des nouvelles qui auraient pour destinée de dormir entre elles au fond de ce même tiroir,  et voilà qu'en 2016 j'ai eu envie de parler d'un sujet délicat : les pervers narcissiques.

Il y a 10 ans environ  de cela, j'en ai connu un, moi aussi... Un taré qui ne prenait plaisir qu' à me voir mal, à me rabaisser, à parler comme un prince devant tout le monde et à être le pire des délabrés psychiques une fois en coulisse ... Un fou furieux qui ne sait pas comment exister si ce n'est qu'en vous volant votre propre existence. Et j'ai eu très envie de raconter tout ça.

Oui mais voilà, je ne voulais pas parler de MON histoire mais de toutes ces histoires similaires dont on entend parler et qui glacent le sang. Je ne voulais pas publier sous mon vrai nom ( d'où mon nom de plume, afin de me préserver ) , je ne voulais pas en faire une histoire personnelle.  Alors, il y a deux ans j'ai décidé de faire une réalité-fiction... je me suis basé sur mon propre vécu et j'en ai fait l'histoire de Lisa.

Lisa est une jeune femme d'une trentaine d'années qui va être contactée par une psychologue qui a entendu parler de son histoire. Cette psychologue demande à Lisa de lui livrer les détails de sa relation de 6 ans avec un pervers narcissique dans le cadre de l'écriture d'une étude sur le sujet.

Les deux femmes vont faire ressurgir les souvenirs de la jeune trentenaire et tout va se bousculer : la souffrance qu'elle a pu ressentir, l'amour et l'admiration qu'elle avait pour lui, l'angoisse de ne pas sortir vivante de cet enfer, la solitude, l'envie de partir mais l'impuissance qui vous fige... C'est un mélange impressionnant d'une multitude de sentiments divers par lesquels Lisa va passer en 6 ans.
Dans ce roman, elle partage avec sa psychologue ses doutes, ses émotions, ses joies, ses peines, sa tristesse , mais aussi son parcours, à l'issu  duquel elle finira par partir et trouver à nouveau le bonheur.

Tombée amoureuse de son patron, Lisa va plonger doucement mais sûrement dans une relation  ultra toxique dans laquelle chacun de ses désirs sera refoulé pour laisser place aux désirs à satisfaire de celui qu'elle aime. Une relation dans laquelle elle va découvrir que l'amour peut être destructeur, vous privant de vous même, vous privant d'énergie, vous privant de plaisir, vous privant d'estime de soi, vous isolant de vos connaissances, vous privant de vie sociale... au profit de l'autre.  Toujours cet autre, et plus jamais vous ...

Une histoire terrible , oui, mais j'avais pour véritable envie de faire passer un  message positif à travers ce roman : un message d'espoir qui vous murmure comme une promesse délicate qu'il y a un espoir de se sortir des griffes d'un pervers manipulateur. Car j'ai conscience à quel point certaines et certains ne voient jamais la lumière au bout du tunnel, j'ai eu très envie de donner à travers Lisa une envie de meilleur, une envie de s'en sortir, une envie d'une nouvelle vie, parce que oui c'est possible et qu'il ne faut pas oublier malgré la gravité du sujet qu'il est possible de s'en sortir.

J'ai bien conscience que ce sujet délicat ne plaît pas à tout le monde et là n'était pas le but : plaire à tout le monde. Mais je trouve que des sujets si lourds ne doivent pas rester comme un secret d' Etat dont il ne faut surtout pas mentionner l'existence. Je trouve primordial d'en parler et de donner de l'espoir surtout.

C'est exactement ça, un message positif dans un sujet négatif ... Un peu comme une bouteille à la mer lors d'un tumultueux voyage au cours duquel on se perd.

Pour découvrir le roman , rendez-vous sur le site Edilivre.com ici:   https://www.edilivre.com/il-disait-qu-il-m-aimait-gena-loren.html/
Bientôt disponible sur Fnac.com, Amazon, Cdiscount ...
Mes actualités littéraires sur ma page auteur Facebook  GENA LOREN.

Bien à vous .


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Prepa mariage... Quand l'église vous fait chanter.

Attention article dangereux...

Tout d'abord bonjour à tous. J'espère que vous allez bien et que vous passez un très joli dimanche.

J'ai mis du temps avant de me sentir prête à partager cet article.

Récemment j'ai rédigé sur mon  profil Facebook une lettre ouverte pour dénoncer une pratique que j'ignorais moi même jusqu'à lors : le chantage d'un lieu de culte au nom de votre mariage.

Mon amoureux et moi allons nous marier l'année prochaine et alors que notre rêve était de voir notre union bénie, c'est ainsi tout fichu, nous ne nous marierons que par le biais de la mairie. Fichu est un bien grand mot évidemment car nous sommes ravis de nous marier et le plus important est de partager cette magnifique journée avec nos proches.

Je ferai prochainement une vidéo sur ce que nous venons de vivre. En attendant si vous avez des questions vous pouvez me contacter par message ou sur ma page Le Blog De Chloe.

Voici donc ma lettre ouverte, attention pavé en appr…

Ne me suce pas ...

Avant d'entamer cet article, je voudrais avertir ceux qui s'attendaient à trouver du contenu sexuel dans cet article qu'ils vont être fortement déçus ...

Cet article aurait d'ailleurs pu s'appeler autrement toutefois vous comprendrez au fil de ces lignes son titre un peu saugrenu, ou pas. Et si je me permet de traiter du sujet, c'est parce que je fais partie des concernés depuis de nombreuses années, et que je fais (comme je peux) un travail dessus.

J'ai tenu à écrire ces quelques lignes afin de traiter d'un sujet qui s'avère délicat pour beaucoup d'entre nous : l'incapacité totale à dire non.

Vous vous reconnaissez sans doute ici, mais il faut bien reconnaître qu'outre le fait d'être un sujet comme un autre, cela peut-être un réel problème pour beaucoup, et s'avérer un problème aux conséquences psychologiques importantes pour certaines personnes.

Nombreux nous sommes à s'être déjà fait la réflexion d'être trop gentil, …