Accéder au contenu principal

Prepa mariage... Quand l'église vous fait chanter.


Attention article dangereux...

Tout d'abord bonjour à tous. J'espère que vous allez bien et que vous passez un très joli dimanche.

J'ai mis du temps avant de me sentir prête à partager cet article.

Récemment j'ai rédigé sur mon  profil Facebook une lettre ouverte pour dénoncer une pratique que j'ignorais moi même jusqu'à lors : le chantage d'un lieu de culte au nom de votre mariage.

Mon amoureux et moi allons nous marier l'année prochaine et alors que notre rêve était de voir notre union bénie, c'est ainsi tout fichu, nous ne nous marierons que par le biais de la mairie. Fichu est un bien grand mot évidemment car nous sommes ravis de nous marier et le plus important est de partager cette magnifique journée avec nos proches.

Je ferai prochainement une vidéo sur ce que nous venons de vivre. En attendant si vous avez des questions vous pouvez me contacter par message ou sur ma page Le Blog De Chloe.

Voici donc ma lettre ouverte, attention pavé en approche, et sensations fortes garanties....


Chère Eglise, chère foi, chers vous,

je rédige aujourd'hui cette longue bafouille pour vider un peu du trop plein d'incompréhension et de tristesse que porte mon cœur. Attention, pas de rancœur, jamais. De la tristesse et de la déception. Peut-être même un peu d'énervement car je vois à quel point tout se perd, même le calme des gens d'Eglise...

Mon conjoint et moi-même allons souffler l'an prochain notre dixième bougie d'amour. Parents de 2 merveilles de 8 ans et de 6 ans bientôt, nous avons décidé de nous marier en septembre 2018. Il était alors évident de passer par la case Eglise, la question ne s'est d'ailleurs même pas posée tant cela nous semblait évident, et important pour nous. Nous ne sommes pas les meilleurs croyants, mais nous avons nos croyances et notre modeste façon de la porter en nous. Je ne suis pas la meilleure religieuse, je ne vais pas à la messe tous les dimanches, je suis plutôt du genre à prier timidement dans mon lit le soir lorsque j'en ressens le besoin. J'adore aller m'asseoir dans une église de temps en temps pour y écouter le silence  cela m'apaise. Je suis admirative de ces merveilleux bâtiments que sont nos églises. J'ai toujours été convaincue que la foi doit se pratiquer librement, d'ailleurs j'ai souvent entendu " Mais vous n'êtes même pas croyants???" . Non, nous ne hurlons pas nos pratiques sur tous les toits, nuance. Mes croyances ne sont pas scotchées sur mon front, c'est personnel me semble-t-il.

Toujours est il que le mois passé, nous avons eu notre premier rendez-vous en vue de la préparation au mariage, sur 10 séances. Rendez-vous qui s'est vu cordial les 15 premières minutes et qui fut si éprouvant l' 1h45 restante que mes paupières sont restées gonflées 2 jours : je pleurais tellement que je peinais à reprendre une respiration correcte. Mon pauvre conjoint a côté tentait de me calmer tant bien que mal, en vain. Je mentirais si je disais que le prête s'est mal conduit. Non, ce fut bien pire. Il a été tout bonnement odieux. Je me suis faite incendiée parce que ma frangine de 3 ans mon ainée n'a pas fini son catéchisme, parce que papa et maman ne m'y ont pas inscrit à la suite de mon baptême a 4 ans, parce que mon fils de 8 ans tout juste n'y va pas encore. Avec un peu de bave aux lèvres et le visage rougit de colère, le prêtre m'a dit que j'étais un " refus de la catéchèse", que j'étais contre l'Eglise, contre eux , contre la religion ( mais oui, c'est pour ça que je demande à Dieu de bénir mon union avec Monsieur ... ) ,  que c'est une honte, que l'on abandonne pas son catéchisme ( en parlant de ma sœur ), et que je suis morte , c'est le mot qu'il emploie ( sous entendu , c'est foutu on va être rejetés pour le mariage religieux ....oui tout ça pour une malencontreuse communion pas faite de ma part....) Mon mari ne l'a pas faite non plus ... Lui ? Ah non lui il est excusé, vous comprenez son tonton lorsqu'il était petit s'est fait giflé par le prêtre pour avoir fait tombé l'encensoir. C'est pourquoi mes beaux-parents n'ont pas envoyer leur fils au catéchisme. Incident regrettable auquel le prêtre que nous avons rencontré répondra à mon mari " C'est fâcheux en effet, je m'excuse au nom de cet homme qui a giflé votre tonton, je comprends votre tristesse. Après vous savez, ce genre de choses peut arriver, une gifle c'est vite parti malheureusement, moi aussi ça m'est arrivé , mais bon, ... soupir.... "..... Bien bien bien .... Il nous demande alors si les enfants son baptisés. Oui ils le sont, dans la famille, nous le sommes tous. Le grand de 8 ans fait-il son catéchisme ? Non, il vient d'entrer en CE2 et lorsqu'il a été baptisé, on nous a expliqué que l'âge de raison étant aux alentours de 7 à 8 ans, il fallait attendre le CE2 pour présenter ce genre de choses à un enfant, et qu'avant cet âge, il ne s'y intéresserait guère.

Nous nous entendons dire alors que nous avons totalement loupé l'éducation des enfants et manqué à notre rôle de parents, que nous avons failli à notre engagement à l'Eglise et envers nos enfants. ( Processus de culpabilisation enclenché...)
Là-dessus, le couperet tombe. Le prêtre s'engage à nous bloquer le mariage à l'église si nous n'inscrivons pas Lorenzo aux cours de catéchisme. Il nous explique que des gens sont là pour nous aider à le décider , mais il insiste sur le fait qu'il se renseignera et qu'il ne nous lâchera pas : sans catéchisme du grand, pas de mariage !

Après avoir entendu tout le long de ce rendez-vous que notre parcours de catholique  ( et de parents ) est minable, nous terminons ce rendez-vous avec les dernières recommandations du prêtre " bon, alors, pour l'enveloppe prévoyez un chèque de 200 euros et bien entendu une personne responsable pour faire la quête". Bon, là, bizarrement , on oublie tout, même la communion pas faite... Nous repartons donc avec notre dossier de mariage sous le bras, mes poches remplies de mouchoirs usagés, mes yeux bouffis, une foi désastreuse,  et une envie de me marier à l'église aussi grande que d'aller me pendre ...

Choqués de ce rendez-vous désastreux, je contacte une personne ( que j'appellerai B), qui s'est occupé des baptêmes de nos enfants . Elle me tient à peu près le même discours au téléphone, en un poil plus soft, mais me dit que malheureusement nous ne pouvons rien faire vu que c'est ce fou dangereux qui gère la paroisse. Elle m'invite alors fortement à discuter avec mon fils sur les cours de catéchisme. Je lui explique que Lorenzo est motard trialiste depuis ses 3 ans et que cette année il a démarré le VTT en plus, et qu'il a jusqu'à présent refusé toute activité religieuse, ce que nous pouvons comprendre en tant que parents. Et puis malgré l'éducation que nous lui donnons, les réponses que  nous lui apportons quand il nous questionne sur la vie, sur le petit Jésus, sur la Terre, etc.... il est évident que nous n'allons pas le forcer. Nous sommes nous même l'exemple de personnes qui n'ont pas été éduquées dans la religion à 100%, mais qui se sont forgées par elles-mêmes, qui se sont instruites, renseignées. Nous sommes hyper tolérants.  Le temps est important et on ne peut pas forcer qui que soit à faire quelque chose qu'il n'a pas envie de faire. Encore moins un enfant.

Sur ces belles paroles, B m'envoie tout de même par mail le dossier d'inscription du catéchisme, puisque je lui explique que je vais en discuter avec mon fils. A AUCUN MOMENT  je ne me suis engagé à emmener mon fils de force, je me suis engagé à discuter avec lui, c'est une énorme différence.

Ah ! Et je précise à toutes les personnes qui m'ont dit le contraire : non le catéchisme n'est pas gratuit, ici c'est 25 € pour 1 enfant, plus les trousses, crayons, pique-nique et goûter à apporter à chaque séance.

Quelques jours se passent et nous rencontrons une autre personne : le diacre qui a baptisé nos enfants. Nous souhaitions le rencontrer afin de lui exposer un problème de taille qui nous apparaissait : une sorte de pression pesait à présent sur les épaules de Lorenzo pour que nous puissions nous marier à l'Eglise. Lorenzo ne voulait PAS y aller, et nous souhaitions voir avec ce diacre s'il n'était pas possible de passer outre, de faire autrement , de laisser l'enfant faire ses choix par lui-même. Mais nous avons été confrontés à un discours encore une fois similaire, en nous expliquant que partout où nous irions, on nous dirait la même chose. En encore plus soft et dit avec beaucoup de tact ( nous apprécions ce monsieur sincèrement et nous faisions une joie d'être mariés par lui ), mais c'est un fait : nous devons faire notre "devoir de parents" et influencer un peu notre Lorenzo. Plusieurs fois , que ce soit B ou lui, on nous dira " emmenez-le nous, il faut qu'on le rencontre, on discutera avec lui". Mais non , il n'a pas envie, est ce si compliqué à comprendre?

Quelques jours se passent et notre décision se profile : nous allons renoncer à notre mariage religieux car dans notre cœur de parents, il est hors de question d'aller à l'encontre des envies de nos enfants pour satisfaire nos désirs. Plutôt laisser tomber, et qu'on laisse notre Lolo tranquille.

Je reçois un second mail concernant la rencontre catéchiste qui arrive, un samedi 21 octobre ( hier) . Oui mais voilà, la discussion est close pour nous et Lorenzo ira au sport, et pas au catéchisme. Mon téléphone sonne à 14h56 ce Samedi 21 Octobre. Une conversation dont je me serai volontiers passée qui durera 16minutes et 47 secondes. 16 minutes pendant lesquelles j'assiste à mon procès.

Je décroche, la personne se présente et me demande de suite où est Lorenzo. C'est B. Je lui réponds que Lorenzo est au VTT, comme chaque samedi. Elle parle fort dans le téléphone et coupe beaucoup la parole, ce qui m'oblige à parler plus fort pour me faire entendre , et le ton monte vite. Elle m'explique qu'elle est étonnée de ne pas le voir étant donné que je me suis engagée à la mettre au catéchisme ( non, à aucun moment, encore une fois, je ne me suis à aucun moment engagée à le mettre, mais à DISCUTER avec lui ....). Elle me dit qu'en le baptisant on a quand même signé un papier pour l'éduquer en ce sens et à le présenter au catéchisme ( "je te le ressors si tu veux ce papier" , ajoute-t-elle ... Ce à quoi je lui réponds que non pas besoin, je me souviens très bien de ce jour de baptême. ) Elle hausse le ton en affirmant qu'un enfant n'a pas à décider par lui-même car à ce moment-là ils n'iraient pas à l'école non plus. elle ajoute qu'il ne peut pas savoir s'il aime ou pas tant qu'il n'a pas essayer ( pas faux, mais du coup alors si un mec me tripote et que de base je n'ai pas envie, je dois le laisser faire sous prétexte que je ne sais pas encore  si je vais aimer ou pas vu que je n'ai pas essayer ?? Si à la base je n'ai pas envie, je ne laisserai pas faire, je n'irai pas ....Si c'est non , c'est NON ! euh bon ça , je le garde pour moi bien entendu , je ne lui dit pas, je reste correcte évidemment  ). Je lui explique notre déception et notre impression d'être confrontés à un odieux chantage, suite à quoi B ajoute, victorieuse et menaçante " Alors là je t'arrête tout de suite, je te préviens la conversation est enregistrée, c'est quand même vous qui vous êtes engagés en baptisant les enfants !"  Je lui réponds qu'elle peut enregistrer, pas de souci, je n'ai pas eu de mot de travers, je n'ai pas peur d'être enregistrée nous n'avons rien à nous reprocher. Je lui explique que je ne vais pas trainer mon fils par les cheveux pour qu'il fréquente le catéchisme, puisqu'à de très nombreuses reprises, il a dit NON ! Là- dessus elle insiste pour rencontrer Lorenzo. Je lui dit que non, notre décision est prise, nous allons renoncer à notre mariage religieux car nous refusons que notre fils ne soit considéré comme une monnaie d'échange pour remplir les bancs de l'Eglise. Je lui fais part de notre incompréhension et du fait que nous n'avons pas pour habitude de nous soumettre à des chantages de ce type. Et là, le pompon, elle rétorque que je me victimise, que je renverse la situation et que je comprends et interprète les choses à ma façon. Je ne suis plus à un reproche près, remarquez... Je suis une mauvaise mère, une mauvaise religieuse, un refus de la paroisse, alors une mythomane, bon allez, si ça vous fait plaisir ...

La conversation se soldera par un énième refus à lui présenter l'enfant et à un définitif " Non, notre décision est prise, nous ne serions mariés que par le biais de la Mairie."

Cette lettre ouverte n'a pas vocation a ouvrir une vague de jugements quels qu'ils soient, ni de recevoir les injures et autres sermons de ceux qui pensent différement.
Cette lettre ouverte, parce que je suis fatiguée de voir des injustices de la sorte chaque jour et que personne ne dise rien ( et même si ma lettre ne change rien, j'aurai ma conscience sereine de ne pas m'être tu ).
Cette lettre ouverte, parce qu'on m'a toujours dit que la maison de Dieu est ouverte à tous, et que Dieu est amour ( pas dans toutes les paroisses apparemment ...)
Cette lettre ouverte par ce que je reste une maman qui doit faire des choix pour ses enfants jusqu'à leur majorité, et qui se voit dire qu'elle ne fait pas les bons choix parce que l'enfant ne fréquente pas le catéchisme.
Cette lettre ouverte par ce que chacun doit être libre de choisir et de pratiquer sa religion comme il l'entend, tant que cela l'épanoui et ne nui pas à autrui.
Cette lettre parce que l'année prochaine, je ferai le plus beau des mariages : un mariage d'amour  et de liberté.

Chloé.

Commentaires

  1. Je suis tellement outrée de ce que je viens de lire... Ici mes parents ne m'ont pas baptisé (j'ai 30 ans et je le vis bien) par soucis de respecter mon choix de religion (ou non) dans le futur. Il en a été de même pour mes deux enfants (qui le vivent bien aussi).
    Comme tu l'écris très bien la religion est quelques choses d'intime et de personnel et chacun doit être libre de s'y intéresser ou non. Je trouve ta réaction par rapport à l'envie de ton fils tout à fait légitime et je ne comprend même pas cette fermeture d'esprit de la part des personnes que tu as eu en face de toi... C'est triste de voir ça encore en 2017, leur pratique me fait clairement penser a de l'endoctrinement et à ta place je me serais sentie aussi sous le coup d'un chantage odieux.
    Je vous souhaite bon courage si vous avez de nouveau a faire à eux !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aurais jamais imaginé que des personnes de l'Eglise pouvaient se comporter de la sorte en utilisant le chantage et qui plus est, en impliquant un enfant par le biais de la force. C'est désolant et vraiment révoltant ! Je vous souhaite un magnifique mariage à la mairie.

    RépondreSupprimer
  3. Ma belle, je suis vraiment très surprise, choquée et touchée par ce que j'ai lu. Nous sommes en 2017... c'est terrible que cela s'est déroulé de la sorte.
    Pour ma part, j'ai suivi des cours de catéchisme étant enfant mais n'est pas poursuivi en 6ème. J'ai fait ma communion et rien de plus. Je ne suis pas une pratiquante. Et pourtant, le prêtre qui me connaissait ne m'a pas embêtée quand je lui ai demandé le droit de devenir marraine. Comme quoi, il y en a qui comprennent. J'en suis désolée pour toi pour cette très mauvaise expérience.
    Mais je salue ton courage et tes décisions car tu résumes exactement ma pensée dans ta conclusion. Et je pense que c'est le plus important. Au contraire, tu es une mère sublime !
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. Waw, quelle histoire, La blogueuse mariage "bissounours" que je suis était loin d'imaginer une telle histoire!
    Je suis choquée par ce que je viens de lire... Quelle pression. Bon je ne suis ni maman ni catho mais j'ai dans mon entourage proche des mamans et des amies de toutes les religions dont des catho et chrétienne apparemment aussi pas très catholiques d’après ce que je viens de lire... Avec tout ce qu'on t'a lancé à la figure... Tu as su faire le bon choix pour ton petit loup au détriment de ton reve, Bravo! Je trouve ca tellement dommage de mettre autant d'obstacles à un couple qui cherche justement à honorer cet acte en partie religieux qu'est le mariage. J'admire le choix que vous avez pu faire en laissant votre petit choisir par lui meme... Certes les parents ont pour role de guider leurs enfants mais surement pas de les forcer à...
    Et la c'est clairement du chantage!!! Mes parents ont fait pareille pour nous, je suis aujourd'hui musulmane non pas seulement par héritage mais surtout apres avoir cherché et lu tout ce dont j'avais besoin pour me convaincre et il n'y a pas plus beau que de trouver la foi par soi-même à un age adulte. Force et courage à vous!
    Si j'ai un petit conseil ne lachez rien, car ce n'est à coup sur pas comme cela partout, vous trouverez bien une église qui ne vous fera pas chanter.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis sur le cul. J'ai pas d'autres mots... Je ne suis même pas certaine qu'ils aient le droit à vrai dire.

    Je me suis egalement mariée religieusement il y a trois ans. Et nous n'avons pas eu ce genre de problème bien que nous n'ayons pas d'enfant.

    Nous avons pu nous marier alors que mon mari n'est pas croyant. Et que je me suis arretée à la communion. Nous avons pu choisir des témoins qui n'etait pas croyant specialement non plus. Ou même baptisés. Et dans tous les cas. Si il y avait eu ce genre de problème. J'aurais réagi violement aussi.

    J'ai deja entendu des choses, d'amis, comme quoi la paroisse imposait aux mariées de ne prendre que des temoins femme, et les mariés que des hommes. Et autre joyeuseté. C'est du delire....

    Face aux chois de mes musiques, le pretre a tenté d'emettre l'idée qu'elles n'etaient pas assez religieuse. Refus categorique de ma part de modifier. Heureusement il etait assez ouvert.

    Si le mariage religieux vous tient à coeur, peut être pourriez vous essayer dans une autre paroisse (sans evoquer les problèmes rencontrer dans celle ci), je sais que ça se fait ( on ne sait jamais) .

    Sinon tu as bien raison. Le plus important est de se marier. En sachant qu'il est possible de se marier à la mairie, et à l'eglise bien plus tard ( plusieurs année après).

    En tout cas. Tu es tombée sur une belle brochette d'imbéciles. C'est une honte.

    RépondreSupprimer
  6. je n'en reviens juste pas de ce que tu as vécu !!! j'ai justement une rencontre la semaine prochaine pour le baptême de ma petite princesse et si on m'avait parler comme ca car non je ne vais pas à l'église a tout les dimanches et je ne suis pas une pratiquante qui s'affiche. j'ai mes croyance et c'est tout a fait personnel !

    personnellement je t'encourage à porter plainte à l’évêché ou plus haut encore. se genre de prêtre na pas sa place dans une église. la religions catholique n'est pas une secte et véhicule des valeurs comme le pardon et la tolérance.

    sur ce je te souhaite quand même un beau mariage !

    RépondreSupprimer
  7. C'est honteux ! Je ne suis pas catholique, ni même croyante mais ce témoignage me choque ! Comment osent-ils ? Où sont les valeurs véhiculées ? Et pauvre petit Lorenzo, qui se retrouve avec une telle responsabilité sur les épaules, sans parler de vous, ses parents, à devoir faire un choix pareil. Je suis outrée, vraiment. Je vous souhaite un beau mariage, dans l'amour et l'honnêteté et loin de cette hypocrisie :)

    RépondreSupprimer
  8. Incroyable ma Chloe ce chantage. ..Vous êtes baptisés ton mari et toi et il ne peut vous empêcher de vous marier à l église. ..

    RépondreSupprimer
  9. Je suis choquée par ta lettre! Je ne suis pas vraiment croyante (j'ai été baptisée et j'ai fait une communion sur 2) mais si je me marie un jour ça me parait logique de passer par' la case église quand même (je ne sais pas pourquoi, la tradition peut-être)
    Je trouve ta réaction formidable! Faire passer ton enfant avant vos envies c'est vraiment génial et je pense que j'aurais fait exactement comme toi!
    C'est triste de devoir faire face à un chantage pareil, de nos jours la religion se perd déjà pas mal (par rapport à d'autres pays et par rapport à avant) alors ce genre de comportement ne va certainement pas aider l'église à ramener du monde.
    Je suis certaine que vous aurez tout de même un très beau mariage et je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez tous les 4 <3

    RépondreSupprimer
  10. L'Eglise que je connais n'est pas ce que tu me décris. Malheureusement, la religion tue (par les mots surtout). Pour ma part, je ne suis pas catholique mais fréquente une église évangélique, qui pourrait être une autre option pour vous si vous souhaitez bénir votre union. :) L'Eglise est bien amour et bienveillante comme Dieu l'est avec nous malgré notre imperfection quotidienne.

    Bon courage xx

    RépondreSupprimer
  11. Je suis plus qu 'attristé de voir que dans certaines paroisses des gens soient aussi sectaires!! je suis choqué, dans mes amis proches deux sont prêtres et aucun des deux ne se permettraient d'avoir ne c=serait ce une once le comportement que ces gens là ont eu à votre égard !!! Je suis juste outré !!!Et que c'est rétrograde d'utiliser encore comme fouet la culpabilisation judéo chrétienne !!!!! En tout cas chouette article !!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Pourquoi j'ai écrit un roman sur les pervers narcissiques ?

Et coucou tous !

J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine.

Aujourd'hui , je viens pour vous livrer mon expérience littéraire, si modeste soit-elle.

Alors que mon habitude est  de vous parler de sujets drôles, légers, ou même de mettre l'humour partout, j'avoue que sur ce coup-là, il s'agit d'un sujet un peu plus lourd : je viens en effet de publier un roman sur les pervers narcissiques. Oui mais pourquoi ce sujet ? Comment avoir eu envie d'écrire là-dessus ? Je vais tout vous dire !

Rien n'arrive par hasard, paraît-il. Et bien dans mon cas c'est vrai. Si j'ai choisi de traiter de ce sujet pour en faire un livre, ce n'est par hasard. J'ai toujours écrit, des petits textes sans queue ni tête pour moi, des poèmes que j'ai également conservé dans un tiroir car je les trouvais ridicules en les relisant 10 ans plus tard, des journaux intimes qu'il était hors de question de publier, des nouvelles qui auraient …

FEMMES EXTRAORDINAIRES #3 : Rencontre avec Johanna, la voix sucrée du mois !

Hello à tous !
J'espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine !
Aujourd'hui je vous retrouve avec un plaisir non dissimulé pour partager avec vous notre femme extraordinaire de ce mois de Mars 2017.
Cette rencontre, c'est Johanna ! Pour être tout à fait honnête, Johanna est une jeune femme que j'ai rencontré il y a 6 ans dans un autre contexte, et j'ignorais à l'époque qu'elle chantait, sinon, croyez-moi, je me serais lancé dans mes articles plus tôt juste pour la mettre en lumière plus tôt !
Et lorsque ce mois-ci je cherchai ma Femme Extraordinaire à interviewer et qu'on me l'a suggéré, j'ai tout simplement sauté de joie ! Et je n'ai pas de mots assez forts pour vous dire à quel point je suis heureuse de vous la présenter ... Allez en quelques mots, vous connaissez la douceur du miel ? Et bien dites vous que la musique compte dans son univers une perle qui provoque à vos oreilles ce même effet sucré que le miel... Envoût…