Accéder au contenu principal

Ma plus belle réussite du mois !






Hello mes douces !!

J'espère que vous allez bien !

Vous savez quoi ? Bon, bien sûr que non vous ne le savez pas mais je vais vous le dire, je regardais ce matin mon blog et je me suis rendue compte que cela fait une semaine pile poil aujourd'hui que je ne vous ai pas rédigé de petite bafouille. Et pour cause...

Je voudrais être totalement honnête et transparente avec vous, depuis décembre, mon moral est un salopard. Il s'amuse avec mes nerfs, joue avec mes émotions et me rend totalement à fleur de peau.

En cause ? Ma décision fin novembre 2016 de plaquer mon métier, l'annonce de maladie dite "grave" au sein de ma famille, de l'inquiétude pour mes proches, une situation financière compliquée et un mariage à préparer... Bref un genre de lot quotidien de Monsieur et Madame Tout-Le-Monde avec des annonces dont je me serais volontiers passé...

Mais rassurez vous, plus de larmes aujourd'hui, puisqu'il y a quelques jours, 2 semaines je crois, j'ai pris une décision assez atypique : reprendre le métier que j'avais plaqué avec pertes et fracas 2 mois plus tôt ! "Elle serait pas un poil frappée de la cafetière la demoiselle ?" vous devez pensez...  C'est possible, et en tout cas je l'assume à 1000 pour cent !

Comment ? Pourquoi ? Les conséquences ? Je vais tout vous dire ! Celles qui me connaissent savent que je suis prothésiste ongulaire depuis bientôt 8 ans.

En novembre je me suis trouvé dépassée totalement par un nombre incalculable de choses et d'autres que j'encaissais depuis des années ( pas juste depuis 1 mois, non, depuis DES ANNEES ! ) sans jamais me plaindre : abus de certaines clientes, prises de rdv à point d'heure le soir, texto le dimanche à 23h pour une demande de rdv le lendemain matin à 8h, un appel le samedi matin 8 h pour une demande de rdv à 11 h car la cliente a une sortie soudaine le soir et si tu ne la prend pas elle ira ailleurs ( et comment dire que tu ne peux pas la prendre car le planning est fait depuis deux semaines.... ), des anciennes clientes qui débutent et  se mettent à leur compte à 5 minutes de chez moi ( et pas qu'une seule ... ) donc une perte de clientes ravies de payer moins cher chez votre nouvelle conccurente ( pour un boulot immonde...) , le fameux oubli du portefeuille "oh zut je peux te payer la prochaine fois ?" ( oui mais bon tu sais Gertrude je t'aime beaucoup mais  c'est la dixième fois consécutive que ça t'arrive ... ), le surmenage, le cumul effréné du rythme travail-famille, bref j'ai fait un véritable burn-out ... Et j'ai tout envoyé promener .

Alors on m'a demandé, mais pourquoi tu n'as pas réagi ? Je crois qu'au fond de moi j'avais peur de perdre mes clientes si je n'allais pas dans leurs sens, j'avais peur de vexer, de blesser, de froisser et du coup je me suis pliée en huit pendant sept ans, mettant ma vie perso de côté très souvent au profit de mon travail.  J'ai accédé à toutes les demandes ou presque, j'ai toujours répondu présente, je n'ai jamais refusé un rendez-vous, un horaire ou un souhait particulier.. J'ai toujours fait absolument tout ce que l'on m'a demandé, mais je m'y suis perdu moi-même.

Que celui qui n'a jamais eu un énorme ras-le-bol de tout me jette la pierre. Oui mais voilà, fin  janvier, la réalité m'est revenue comme un boomerang : j'étais malheureuse comme les pierres car mon métier me manquait beaucoup trop. En discutant avec des amies très proches, je me suis mise face à la réalité : il fallait que je reprenne !

Alors pas question de regrets ! Mon seul regret est de ne pas avoir été capable en novembre dernier de simplement dire stop à ce qui me dérangeait, et de ne pas l'avoir fait plus tôt . Mon seul regret a été de me laisser ronger, manger, par tout ce qui m'était nocif. Mais il paraît que l'on apprend de ses erreurs, alors ...

Aujourd'hui, je suis surprise par l'énergie que j'ai, par l'envie d'apprendre, je me suis d'ailleurs inscrite à cinq formations nail art de mars à juin. J'ai décidé de changer totalement mon matériel. J'ai décidé d'aller travailler à plusieurs dizaines de kilomètres de chez moi. J'ai décidé de faire marquer ma voiture de mon nom commercial ( chose que je n'avais jamais fait !). J'ai décidé de changer mes tarifs pour la simple et bonne raison qu'en plus du changement de produits au profit d'une gamme beaucoup plus haute, j'ai pris conscience de la valeur de mon travail ( chose qui ne m'était jamais arrivé, j'ai toujours été du genre à brader mes manucures ... ). J'ai décidé de me renouveler, d'apprendre encore et encore. J'ai décidé que plus rien ne serait comme avant. J'ai décidé que mon métier était plus qu'une passion, et que je devais protéger cette passion qui m'était chère.

En d'autres termes, je recommence ailleurs, je recommence différemment et plus intensément, mais avec le même amour qui m'a fait me lancer dans mon métier.

Il m'aura fallu me séparer de ce qui me faisait vibrer pour me rendre compte à quel point tout cela était vital pour moi. Il a fallu tout envoyer valser pour provoquer un peu de renouveau. Il m'aura fallu détruire pour reconstruire, différemment.

Je n'aurais pensé tout plaquer puis reprendre, mais je dois avouer que je suis terriblement heureuse de l'avoir fait car la conséquence sur mon moral est divinement positive aujourd'hui. Je vois mon métier-passion d'un oeil tout nouveau et je le ressens dans ma façon de travailler ...

Et j'ai encore un million de jolies poses d'ongles à faire... Alors cher futur, tiens toi bien,j'arrive !

Affectueusement.
Chloé

Commentaires

  1. Bravo! Tu as eu le courage d'arrêter quand il le fallait et surtout de te rendre compte que ce n'était pas le boulot en lui-même mais les "à côté" que tu sauras maintenant gérer! Et bravo de reprendre ta passion. quelquefois il faut passer par des moments comme ca...

    Marie du blog www.louiseetclo.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet adorable message :) Plein de bisous !!

      Supprimer
  2. Hello ;)
    Je comprends les ral-bols au bout d'un moment avec des clientes pas très correcte. Tu as été courageuse ! Continue dans ta passion et ta formation de nail art ne te fera que du bien. Parfois il faut créer le renouveau je t'encourage ç'est super ce que tu fais.
    Bise Aida.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Aida ! c'est adorable ! En effet la passion a repris le dessus pour mon plus grand plaisir <3
      A bientot ! gros bisous !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

FEMMES EXTRAORDINAIRES #3 : Rencontre avec Johanna, la voix sucrée du mois !

Hello à tous !
J'espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine !
Aujourd'hui je vous retrouve avec un plaisir non dissimulé pour partager avec vous notre femme extraordinaire de ce mois de Mars 2017.
Cette rencontre, c'est Johanna ! Pour être tout à fait honnête, Johanna est une jeune femme que j'ai rencontré il y a 6 ans dans un autre contexte, et j'ignorais à l'époque qu'elle chantait, sinon, croyez-moi, je me serais lancé dans mes articles plus tôt juste pour la mettre en lumière plus tôt !
Et lorsque ce mois-ci je cherchai ma Femme Extraordinaire à interviewer et qu'on me l'a suggéré, j'ai tout simplement sauté de joie ! Et je n'ai pas de mots assez forts pour vous dire à quel point je suis heureuse de vous la présenter ... Allez en quelques mots, vous connaissez la douceur du miel ? Et bien dites vous que la musique compte dans son univers une perle qui provoque à vos oreilles ce même effet sucré que le miel... Envoût…

Ne me suce pas ...

Avant d'entamer cet article, je voudrais avertir ceux qui s'attendaient à trouver du contenu sexuel dans cet article qu'ils vont être fortement déçus ...

Cet article aurait d'ailleurs pu s'appeler autrement toutefois vous comprendrez au fil de ces lignes son titre un peu saugrenu, ou pas. Et si je me permet de traiter du sujet, c'est parce que je fais partie des concernés depuis de nombreuses années, et que je fais (comme je peux) un travail dessus.

J'ai tenu à écrire ces quelques lignes afin de traiter d'un sujet qui s'avère délicat pour beaucoup d'entre nous : l'incapacité totale à dire non.

Vous vous reconnaissez sans doute ici, mais il faut bien reconnaître qu'outre le fait d'être un sujet comme un autre, cela peut-être un réel problème pour beaucoup, et s'avérer un problème aux conséquences psychologiques importantes pour certaines personnes.

Nombreux nous sommes à s'être déjà fait la réflexion d'être trop gentil, …

Le jour où je me suis acceptée en robe...

Hello mes douces !

J'espère que votre week-end a été doux, serein et riche de belles choses !

Je viens aujourd'hui vous présenter un look et vous en donner un ressenti très personnel.

En effet, comme vous pouvez le constater sur la photo, j'ai quelques rondeurs ! Et ce qui est très paradoxal c'est que je suis actuellement dans une période où je suis sensée perdre du poids MAIS je suis entrée dans une période parallèle et soudaine, où je me mets à assumer ces rondeurs. Ma confection en 44 ne me gène étrangement plus tant que ça et j'ai même découvert tout récemment ... les robes courtes !

Alors vous me direz " Et bien ? Qu'y a-t-il de si exceptionnel dans une robe courte ?". Cela a d'exceptionnel que je n'en porte habituellement pas étant donné que bien que consciente de mes 20  kilos de trop pour retrouver mon poids de routine, je me cachais jusqu'à présent derrière des leggings couverts d'une tunique. Il n'était jamais question i…