Accéder au contenu principal

Revue : Mascara Volume Eyes + de chez Kiko !






Coucou à toutes et tous !

J'espère qu'en ce lundi 20 Février, vous allez bien ! J'espère que vous avez la patate, la bonne humeur, et le sourire ! Bref, tout ce qu'il faut pour démarrer la semaine en trombe !

Aujourd'hui je vous propose une revue ! Une revue d'un produit que j'utilise depuis quelques mois , bientôt terminé et dont je suis heureuse de pouvoir vous donner mes impressions.

Ce produit c'est le mascara VolumEyes+ de chez Kiko. Vendu dans une jolie présentation dorée aux courbes glamour, ce joli flacon renferme un  mascara que j'ai étrangement aimé sans aimer. Celui que j'utilisais juste avant était le Volume Attraction de chez Kiko toujours, et si pour ce dernier j'avais clairement exprimé mon enthousiasme, autant là, je ne parviens pas à me prononcer avec autant de véhémence. Je vous explique.

En soi, il ne me semble pas que le produit, le mascara même soit moins efficace, quoique... Ce qui m'a le plus gêné, c'est sa brosse. Je me suis amusé tout le long de l'utilisation à la comparer à la forme d'un sapin, et cela m'a gêné à chaque utilisation.

J'ai l'habitude des mascaras aux brosses à peu près classiques : droites, légèrement courbées, fines, épaisses .. Bref, rien d'extraordinaire. Et lorsque j'ai acheté celui-ci il y a quelques temps, pour être tout à fait honnête, je n'ai pas du tout fait attention à la forme de la brosse, autrement je me serais tourné vers un autre mascara.

Imaginez un peu et visualisez la forme "sapin" de la brosse : je suis droitière. Donc, lorsque je m'appliquais le mascara sur l’œil droit, en tenant la brosse de ma main droite, j'avais le côté le plus fin de la brosse vers mon coin interne, et le côté le plus évasé vers le coin externe. Donc des cils étirés et étoffés côté externe. Vous me suivez ?

Oui mais voilà, lorsqu'il fallait que je maquille l’œil gauche, en conservant la brosse dans la même position ( en la tenant bien entendu de ma main droite ) en me dirigeant vers l’œil gauche, j'avais le côté fin au coin externe, et le côté évasé au coin  interne, donc des cils étirés et étoffés côté interne cette fois-ci, ce qui avait pour effet de ne pas maquiller mes 2 yeux de la même façon !

Donc pour avoir un rendu harmonieux et équilibré de chaque côté, il a fallu à chaque fois que de ma main droite, je pivote et retourne mon poignet pour que le côté évasé de la brosse maquille mon coin externe de l’œil gauche, comme pour l’œil droit ... Et s'il y a bien un truc que je n'aime pas, c'est de devoir jouer les contorsionnistes juste pour me maquiller.

Notons que ce type de désagrément ne serait pas arrivé avec une brosse de forme classique, droite. Alors en soi ce n'est rien de bien dérangeant, et certaines sont habituées à tourner le poignet comme décrit ci-dessus, et je suis d'accord sur ce point : c'est un coup de main à pendre. Et moi ce coup de main je ne l'ai pas, et j'aime le côté pratique dans le maquillage, donc non je n'aime pas devoir tourner mon poignet pour me maquiller les cils !

J'aurais sans doute aimé ce mascara sans sa drôle de brosse, tout comme j'ai aimé son copain le Volume Attraction avec sa brosse droite. Car en soi, je dois reconnaître que le mascara en lui-même tient bien, épaissit bien et galbe les cils à peu près comme il faut ( encore une fois le Volume Attraction procurait plus d'effet recourbant et allongeant, ça c'est encore la brosse...).

Quoi qu'il en soit, si je devais mettre une note sur 10 à ce mascara vendu au prix de 7,90€, en faisant un rapport qualité / prix, je mettrai un 7. La fait que je n'ai pas apprécié ce fichu sapin est totalement personnel. Le produit fait à peu près bien son job, même si Kiko m'a déjà surprise avec d'autres mascaras, celui-ci n'est pas leur plus grande réussite à mes yeux.

Et vous les filles, l'avez vous essayé ?

Prenez soin de vous !

Chloé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Prepa mariage... Quand l'église vous fait chanter.

Attention article dangereux...

Tout d'abord bonjour à tous. J'espère que vous allez bien et que vous passez un très joli dimanche.

J'ai mis du temps avant de me sentir prête à partager cet article.

Récemment j'ai rédigé sur mon  profil Facebook une lettre ouverte pour dénoncer une pratique que j'ignorais moi même jusqu'à lors : le chantage d'un lieu de culte au nom de votre mariage.

Mon amoureux et moi allons nous marier l'année prochaine et alors que notre rêve était de voir notre union bénie, c'est ainsi tout fichu, nous ne nous marierons que par le biais de la mairie. Fichu est un bien grand mot évidemment car nous sommes ravis de nous marier et le plus important est de partager cette magnifique journée avec nos proches.

Je ferai prochainement une vidéo sur ce que nous venons de vivre. En attendant si vous avez des questions vous pouvez me contacter par message ou sur ma page Le Blog De Chloe.

Voici donc ma lettre ouverte, attention pavé en appr…

Ne me suce pas ...

Avant d'entamer cet article, je voudrais avertir ceux qui s'attendaient à trouver du contenu sexuel dans cet article qu'ils vont être fortement déçus ...

Cet article aurait d'ailleurs pu s'appeler autrement toutefois vous comprendrez au fil de ces lignes son titre un peu saugrenu, ou pas. Et si je me permet de traiter du sujet, c'est parce que je fais partie des concernés depuis de nombreuses années, et que je fais (comme je peux) un travail dessus.

J'ai tenu à écrire ces quelques lignes afin de traiter d'un sujet qui s'avère délicat pour beaucoup d'entre nous : l'incapacité totale à dire non.

Vous vous reconnaissez sans doute ici, mais il faut bien reconnaître qu'outre le fait d'être un sujet comme un autre, cela peut-être un réel problème pour beaucoup, et s'avérer un problème aux conséquences psychologiques importantes pour certaines personnes.

Nombreux nous sommes à s'être déjà fait la réflexion d'être trop gentil, …

Pourquoi j'ai écrit un roman sur les pervers narcissiques ?

Et coucou tous !

J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine.

Aujourd'hui , je viens pour vous livrer mon expérience littéraire, si modeste soit-elle.

Alors que mon habitude est  de vous parler de sujets drôles, légers, ou même de mettre l'humour partout, j'avoue que sur ce coup-là, il s'agit d'un sujet un peu plus lourd : je viens en effet de publier un roman sur les pervers narcissiques. Oui mais pourquoi ce sujet ? Comment avoir eu envie d'écrire là-dessus ? Je vais tout vous dire !

Rien n'arrive par hasard, paraît-il. Et bien dans mon cas c'est vrai. Si j'ai choisi de traiter de ce sujet pour en faire un livre, ce n'est par hasard. J'ai toujours écrit, des petits textes sans queue ni tête pour moi, des poèmes que j'ai également conservé dans un tiroir car je les trouvais ridicules en les relisant 10 ans plus tard, des journaux intimes qu'il était hors de question de publier, des nouvelles qui auraient …