Accéder au contenu principal

Gloss addict ! C'est grave docteur ?

                                                            Photo Elea Cosmetics



Helloooo mes douces !!

En allant chercher les enfants à l'école et après les avoir solidement attachés dans la voiture ( avec la ceinture hein vous aurez compris...), j'ai retrouvé comme par magie une trousse beauté que j'avais laissé trainé là voilà déjà quelques mois. Pour être tout à fait honnête, je suis tellement bordélique qu'elle avait littéralement échappé à mon attention.

En l'ouvrant, ô surprise! Des gloss, en veux tu en voilà ! Des gloss partout, peut-être neuf ou dix tubes! Sans compter les gloss déjà présents dans ma salle de bain, je me suis surprise à penser "Non Chloé, ce n'est pas possible, tu fous des gloss partout !". Pas ma faute, j'aime trop ça!

En fait je me suis rendu compte que le gloss avait réussi, pour ma part, à remplacer le traditionnel rouge à lèvres ces derniers temps. Et pour cause, je trouve que le rendu et les conséquences sur les lèvres ( si je puis dire " conséquences", mais vous allez comprendre ...) sont différents.

J'ai, de nature, des lèvres pas trop fines, mais pas forcément épaisses non  plus ( je suis carrément l'opposé d'une expérience ratée sur le silicone si vous me suivez bien...). Du coup, lorsque je termine mon make up par du gloss, j'ai cette sensation plutôt flatteuse d'avoir des lèvres un peu plus pulpeuses, mais juste ce qu'il faut pour  trouver ça joli.

Au niveau des teintes, je me régale dans les parfumeries lorsqu'il s'agit de choisir une nouvelle couleur : elles sont toutes plus éclatantes les unes que les autres, et de plus, la cosmétique a évolué au point que les gloss et autres rouges à lèvres ont désormais des odeurs si appréciables qu'ont les mangerait presque... Bah oui quoi, j'ai déjà léché mon gloss à la poire, pas vous ? Une fois appliqué hein, pas dans le tube quand même ....

Niveau composition, et j'en viens à ces fameuses "conséquences", c'est que, de nature, j'ai des lèvres qui se dessèchent à vitesse grand V, et forcément lorsque j'ai du gloss, j'ai plutôt l'impression de graisser, de réhydrater et de protéger mes lèvres, un peu de la même façon qu'avec un baume à lèvres soin.

Et pour cause, même si on ne serait pas fières de connaître l'entière composition d'un cosmétique, les gloss de façon générale sont  riches en huile de jojoba ( qui contient naturellement des vitamines B et E), en  beurre de karité  qui est un acide gras aux propriétés réparatrices, mais aussi parfois en extrait de protéines de riz qui a comme propriétés de restaurer la barrière cutanée, hydrate, contient des antioxydants pour lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et est particulièrement efficace pour réparer les gerçures des lèvres. Riche en phytostérols et en squalène, il nourrit les lèvres et réduit la profondeur des sillons. ( Source culturesciences.chimie.ens.fr) .

Bref de façon globale, le gloss protège et hydrate les lèvres, ce qui explique que les lèvres ne soient pas desséchées comme avec un rouge à lèvres classique. Ce qui expliquerait peut-être que j'en sois accroc à ce point. Ou peut-être est-ce dû au fait que peu importe la couleur choisi, il s'adapte avec n'importe quel make-up, mais aussi avec toutes mes tenues...

Oui, mais ce n'est pas une excuse pour en laisser traîner partout ...

A très vite pour un prochain article, et d'ici là, prenez soin de vous !

Chloé.

Commentaires

  1. Moi aussi j'adore les gloss plus que les rouges à lèvres.

    RépondreSupprimer
  2. Ah merci Émilie je ne suis pas seule 😀

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

FEMMES EXTRAORDINAIRES #3 : Rencontre avec Johanna, la voix sucrée du mois !

Hello à tous !
J'espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine !
Aujourd'hui je vous retrouve avec un plaisir non dissimulé pour partager avec vous notre femme extraordinaire de ce mois de Mars 2017.
Cette rencontre, c'est Johanna ! Pour être tout à fait honnête, Johanna est une jeune femme que j'ai rencontré il y a 6 ans dans un autre contexte, et j'ignorais à l'époque qu'elle chantait, sinon, croyez-moi, je me serais lancé dans mes articles plus tôt juste pour la mettre en lumière plus tôt !
Et lorsque ce mois-ci je cherchai ma Femme Extraordinaire à interviewer et qu'on me l'a suggéré, j'ai tout simplement sauté de joie ! Et je n'ai pas de mots assez forts pour vous dire à quel point je suis heureuse de vous la présenter ... Allez en quelques mots, vous connaissez la douceur du miel ? Et bien dites vous que la musique compte dans son univers une perle qui provoque à vos oreilles ce même effet sucré que le miel... Envoût…

Ne me suce pas ...

Avant d'entamer cet article, je voudrais avertir ceux qui s'attendaient à trouver du contenu sexuel dans cet article qu'ils vont être fortement déçus ...

Cet article aurait d'ailleurs pu s'appeler autrement toutefois vous comprendrez au fil de ces lignes son titre un peu saugrenu, ou pas. Et si je me permet de traiter du sujet, c'est parce que je fais partie des concernés depuis de nombreuses années, et que je fais (comme je peux) un travail dessus.

J'ai tenu à écrire ces quelques lignes afin de traiter d'un sujet qui s'avère délicat pour beaucoup d'entre nous : l'incapacité totale à dire non.

Vous vous reconnaissez sans doute ici, mais il faut bien reconnaître qu'outre le fait d'être un sujet comme un autre, cela peut-être un réel problème pour beaucoup, et s'avérer un problème aux conséquences psychologiques importantes pour certaines personnes.

Nombreux nous sommes à s'être déjà fait la réflexion d'être trop gentil, …

Le jour où je me suis acceptée en robe...

Hello mes douces !

J'espère que votre week-end a été doux, serein et riche de belles choses !

Je viens aujourd'hui vous présenter un look et vous en donner un ressenti très personnel.

En effet, comme vous pouvez le constater sur la photo, j'ai quelques rondeurs ! Et ce qui est très paradoxal c'est que je suis actuellement dans une période où je suis sensée perdre du poids MAIS je suis entrée dans une période parallèle et soudaine, où je me mets à assumer ces rondeurs. Ma confection en 44 ne me gène étrangement plus tant que ça et j'ai même découvert tout récemment ... les robes courtes !

Alors vous me direz " Et bien ? Qu'y a-t-il de si exceptionnel dans une robe courte ?". Cela a d'exceptionnel que je n'en porte habituellement pas étant donné que bien que consciente de mes 20  kilos de trop pour retrouver mon poids de routine, je me cachais jusqu'à présent derrière des leggings couverts d'une tunique. Il n'était jamais question i…