Accéder au contenu principal

FEMMES EXTRAORDINAIRES #1 : Rencontre avec Alzia : du groove sinon rien !


Bonjour le monde, j'espère que vous allez bien !

Aujourd'hui je vous propose le tout premier article d'une toute nouvelle rubrique sur le blog : FEMMES EXTRAORDINAIRES ! Vous remarquerez que j'ai même écrit le nom de la rubrique tout en majuscules, c'est dire si elle me tient à cœur ...

Notre Femme Extraordinaire du mois de Janvier, c'est la jolie femme pétillante et passionnée que vous voyez en photo, sur la gauche ( oui parce que sur la droite, c'est ma truffe, et mes cernes, et mon teint terne, ...).
Donc regardez bien à gauche surtout !

Elle, c'est Alzia, elle est écrit, compose, chante, et enchante les oreilles.  J'ai eu le privilège de pouvoir lui poser quelques questions, pour découvrir sa personnalité et son univers musical. Je vous livre ici un peu d'elle, un peu de douceur, un peu de groove ...
Bienvenue dans son monde !

- Question : Dans quel univers musical évolues-tu ?
 .... ALZIA : A la base, je suis issue de l'univers soul et jazz. Mon père a beaucoup influé dans mon éducation musicale. Celle-ci s'est vue évoluer au fil du temps et a pris d'agréables tournures funk, groove. J'ai sorti en 2010 un premier album nommé "L'autre Rive".  Puis, en 2015, j'ai réalisé un EP de 5 titres soul sur Spotify qui s'intitule "Open Up My Heart". Le prochain  EP aura de larges consonances groove. En ce moment je découvre avec plaisir l'univers R'n'B, black music, c'est une bonne source d'inspiration. Je suis surtout très inspirée par les univers musicaux tels que Marvin Gaye, Stevie Wonder ou Chaka Khan.

- Question : Peux-tu me raconter en quelques mots ton parcours ?
.... ALZIA : J'ai toujours eu ce besoin de m'exprimer, et c'est dans le chant et le clavier que j'ai trouvé réponse à ce besoin. Petite, je faisais du solfège, un peu de chorale et du chant. A la séparation de mes parents, je n'avais plus d'instruments, je me suis plongée alors dans les poèmes, le chant, tout ce qui me permettait de composer.
Dès que j'en ai eu la possibilité, je me suis offert un clavier électronique et me suis réinvestie dans l'écriture et les reprises. Ensuite, j'ai fait une petite "pause bébé", puis suis remontée sur scène dès 2010, avec notamment des concerts sur Nice, Cannes, Antibes.
J'ai notamment participé au Festival Emergenza lors de l'édition de 2013 avec des groupes comme Benoît et La Lune, à des évènements organisés par ZicMeUp, et à pas mal d'autres tremplins.

- Question : Que ressens-tu quand tu montes sur scène ?
.... ALZIA : C'est une grosse montée d'adrénaline, un plaisir fou ! C'est à chaque fois nouveau. Chaque scène est différente et enrichissante. Évidemment je suis un peu stressée,mais c'est un bon stress. La scène est mon essentiel, j'ai besoin de transmettre mes émotions,  et si je sens que les gens vibrent, alors je sais que j'ai atteint mon but ultime !

- Question : Des souvenir de ta toute première scène ?
.... ALZIA : Lorsque je prenais des cours de piano classique, petite, au CEDAC de Cimiez. Je me souviens que je ne voulais pas y aller ( rires! ) C'est mon prof qui m'y a poussé. En fin de compte c'était une vraie réussite.

- Question : Tu préfères l'improvisation ou le "tout prêt" ?
.... ALZIA : J'aime les deux, car ils se rejoignent ! Je suis bercée par ce que j'appelle l'école de l'improvisation. J'aime véhiculer mes émotions, mon amour de la vie et de la musique. Quoiqu'il arrive, il faut qu'il y ait de l'âme ! En général, on fait une composition, puis une fois sur scène lorsqu'on l'interprète, on part dans un chorus, et on se laisse aller. Je ne vois pas les reprises sans improvisation ! Le  "tout prêt" part toujours en improvisation ! Sur scène, on est créatif et chaque lieu et chaque public nous inspire différemment. C'est dynamisant !

- Question : Être une femme dans la musique, c'est un atout ou non ?
.... ALZIA : Oui et non. On veut être écoutée pour les idées et les émotions qu'on véhicule musicalement, mais on nous dicte beaucoup comment nous devons faire les choses, beaucoup plus  qu'à un homme. Et je le constate encore aujourd'hui malgré mes quinze ans d'expérience dans ce milieu. Il faut toujours être plus combattive. C'est terrible mais tu es crédible si tu es la femme du guitariste par exemple, mais quand tu es seule, c'est loin d'être facile, c'est bien plus de travail.

- Question : Tu aurais des conseils à donner aux femmes qui souhaitent se lancer dans la musique ?
.... ALZIA : Le faire par amour, par passion, le faire parce qu'on ne peut pas s'en passer ! Par exemple, si je ne fais pas de musique pendant une semaine, je ne suis pas bien , c'est une vraie drogue. Si vous le faites sans passion, cela se ressent !

- Question : Le message que tu  cherche à véhiculer dans tes compositions?
.... ALZIA : " One nation under the groove". On est très individualistes en général et la musique rassemble ! Elle est un lien incroyable entre les peuples, il n'y a pas de clivage, c'est un lien entre nous tous. La musique est une grande maison et nous y avons tous notre place ! La musique est une façon de vivre et en même temps une ouverture vers les autres.

- Question : Des projets à venir ?
.... ALZIA : Absolument ! Je serai le 3 Février à 20 h au CAFE SCENE à Pégomas ! Venez nombreux ! Aussi, je vais m'atteler au prochain EP, je souhaite continuer à rester dans la créativité et l'amour de la musique, et devenir connue ( rires ).

Retrouvez ALZIA sur ses réseaux sociaux :
- INSTAGRAM : https://www.instagram.com/groovn_soul/
- FACEBOOK : https://www.facebook.com/alziasays?fref=ts
- TWITTER : https://twitter.com/alzialive?lang=fr
- YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCDC_KukvnfMVvO84_LqRD9A

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FEMMES EXTRAORDINAIRES #3 : Rencontre avec Johanna, la voix sucrée du mois !

Hello à tous !
J'espère que vous allez bien et que vous passez une belle semaine !
Aujourd'hui je vous retrouve avec un plaisir non dissimulé pour partager avec vous notre femme extraordinaire de ce mois de Mars 2017.
Cette rencontre, c'est Johanna ! Pour être tout à fait honnête, Johanna est une jeune femme que j'ai rencontré il y a 6 ans dans un autre contexte, et j'ignorais à l'époque qu'elle chantait, sinon, croyez-moi, je me serais lancé dans mes articles plus tôt juste pour la mettre en lumière plus tôt !
Et lorsque ce mois-ci je cherchai ma Femme Extraordinaire à interviewer et qu'on me l'a suggéré, j'ai tout simplement sauté de joie ! Et je n'ai pas de mots assez forts pour vous dire à quel point je suis heureuse de vous la présenter ... Allez en quelques mots, vous connaissez la douceur du miel ? Et bien dites vous que la musique compte dans son univers une perle qui provoque à vos oreilles ce même effet sucré que le miel... Envoût…

Prepa mariage... Quand l'église vous fait chanter.

Attention article dangereux...

Tout d'abord bonjour à tous. J'espère que vous allez bien et que vous passez un très joli dimanche.

J'ai mis du temps avant de me sentir prête à partager cet article.

Récemment j'ai rédigé sur mon  profil Facebook une lettre ouverte pour dénoncer une pratique que j'ignorais moi même jusqu'à lors : le chantage d'un lieu de culte au nom de votre mariage.

Mon amoureux et moi allons nous marier l'année prochaine et alors que notre rêve était de voir notre union bénie, c'est ainsi tout fichu, nous ne nous marierons que par le biais de la mairie. Fichu est un bien grand mot évidemment car nous sommes ravis de nous marier et le plus important est de partager cette magnifique journée avec nos proches.

Je ferai prochainement une vidéo sur ce que nous venons de vivre. En attendant si vous avez des questions vous pouvez me contacter par message ou sur ma page Le Blog De Chloe.

Voici donc ma lettre ouverte, attention pavé en appr…

Ne me suce pas ...

Avant d'entamer cet article, je voudrais avertir ceux qui s'attendaient à trouver du contenu sexuel dans cet article qu'ils vont être fortement déçus ...

Cet article aurait d'ailleurs pu s'appeler autrement toutefois vous comprendrez au fil de ces lignes son titre un peu saugrenu, ou pas. Et si je me permet de traiter du sujet, c'est parce que je fais partie des concernés depuis de nombreuses années, et que je fais (comme je peux) un travail dessus.

J'ai tenu à écrire ces quelques lignes afin de traiter d'un sujet qui s'avère délicat pour beaucoup d'entre nous : l'incapacité totale à dire non.

Vous vous reconnaissez sans doute ici, mais il faut bien reconnaître qu'outre le fait d'être un sujet comme un autre, cela peut-être un réel problème pour beaucoup, et s'avérer un problème aux conséquences psychologiques importantes pour certaines personnes.

Nombreux nous sommes à s'être déjà fait la réflexion d'être trop gentil, …