Accéder au contenu principal

FEMMES EXTRAORDINAIRES #1 : Rencontre avec Alzia : du groove sinon rien !


Bonjour le monde, j'espère que vous allez bien !

Aujourd'hui je vous propose le tout premier article d'une toute nouvelle rubrique sur le blog : FEMMES EXTRAORDINAIRES ! Vous remarquerez que j'ai même écrit le nom de la rubrique tout en majuscules, c'est dire si elle me tient à cœur ...

Notre Femme Extraordinaire du mois de Janvier, c'est la jolie femme pétillante et passionnée que vous voyez en photo, sur la gauche ( oui parce que sur la droite, c'est ma truffe, et mes cernes, et mon teint terne, ...).
Donc regardez bien à gauche surtout !

Elle, c'est Alzia, elle est écrit, compose, chante, et enchante les oreilles.  J'ai eu le privilège de pouvoir lui poser quelques questions, pour découvrir sa personnalité et son univers musical. Je vous livre ici un peu d'elle, un peu de douceur, un peu de groove ...
Bienvenue dans son monde !

- Question : Dans quel univers musical évolues-tu ?
 .... ALZIA : A la base, je suis issue de l'univers soul et jazz. Mon père a beaucoup influé dans mon éducation musicale. Celle-ci s'est vue évoluer au fil du temps et a pris d'agréables tournures funk, groove. J'ai sorti en 2010 un premier album nommé "L'autre Rive".  Puis, en 2015, j'ai réalisé un EP de 5 titres soul sur Spotify qui s'intitule "Open Up My Heart". Le prochain  EP aura de larges consonances groove. En ce moment je découvre avec plaisir l'univers R'n'B, black music, c'est une bonne source d'inspiration. Je suis surtout très inspirée par les univers musicaux tels que Marvin Gaye, Stevie Wonder ou Chaka Khan.

- Question : Peux-tu me raconter en quelques mots ton parcours ?
.... ALZIA : J'ai toujours eu ce besoin de m'exprimer, et c'est dans le chant et le clavier que j'ai trouvé réponse à ce besoin. Petite, je faisais du solfège, un peu de chorale et du chant. A la séparation de mes parents, je n'avais plus d'instruments, je me suis plongée alors dans les poèmes, le chant, tout ce qui me permettait de composer.
Dès que j'en ai eu la possibilité, je me suis offert un clavier électronique et me suis réinvestie dans l'écriture et les reprises. Ensuite, j'ai fait une petite "pause bébé", puis suis remontée sur scène dès 2010, avec notamment des concerts sur Nice, Cannes, Antibes.
J'ai notamment participé au Festival Emergenza lors de l'édition de 2013 avec des groupes comme Benoît et La Lune, à des évènements organisés par ZicMeUp, et à pas mal d'autres tremplins.

- Question : Que ressens-tu quand tu montes sur scène ?
.... ALZIA : C'est une grosse montée d'adrénaline, un plaisir fou ! C'est à chaque fois nouveau. Chaque scène est différente et enrichissante. Évidemment je suis un peu stressée,mais c'est un bon stress. La scène est mon essentiel, j'ai besoin de transmettre mes émotions,  et si je sens que les gens vibrent, alors je sais que j'ai atteint mon but ultime !

- Question : Des souvenir de ta toute première scène ?
.... ALZIA : Lorsque je prenais des cours de piano classique, petite, au CEDAC de Cimiez. Je me souviens que je ne voulais pas y aller ( rires! ) C'est mon prof qui m'y a poussé. En fin de compte c'était une vraie réussite.

- Question : Tu préfères l'improvisation ou le "tout prêt" ?
.... ALZIA : J'aime les deux, car ils se rejoignent ! Je suis bercée par ce que j'appelle l'école de l'improvisation. J'aime véhiculer mes émotions, mon amour de la vie et de la musique. Quoiqu'il arrive, il faut qu'il y ait de l'âme ! En général, on fait une composition, puis une fois sur scène lorsqu'on l'interprète, on part dans un chorus, et on se laisse aller. Je ne vois pas les reprises sans improvisation ! Le  "tout prêt" part toujours en improvisation ! Sur scène, on est créatif et chaque lieu et chaque public nous inspire différemment. C'est dynamisant !

- Question : Être une femme dans la musique, c'est un atout ou non ?
.... ALZIA : Oui et non. On veut être écoutée pour les idées et les émotions qu'on véhicule musicalement, mais on nous dicte beaucoup comment nous devons faire les choses, beaucoup plus  qu'à un homme. Et je le constate encore aujourd'hui malgré mes quinze ans d'expérience dans ce milieu. Il faut toujours être plus combattive. C'est terrible mais tu es crédible si tu es la femme du guitariste par exemple, mais quand tu es seule, c'est loin d'être facile, c'est bien plus de travail.

- Question : Tu aurais des conseils à donner aux femmes qui souhaitent se lancer dans la musique ?
.... ALZIA : Le faire par amour, par passion, le faire parce qu'on ne peut pas s'en passer ! Par exemple, si je ne fais pas de musique pendant une semaine, je ne suis pas bien , c'est une vraie drogue. Si vous le faites sans passion, cela se ressent !

- Question : Le message que tu  cherche à véhiculer dans tes compositions?
.... ALZIA : " One nation under the groove". On est très individualistes en général et la musique rassemble ! Elle est un lien incroyable entre les peuples, il n'y a pas de clivage, c'est un lien entre nous tous. La musique est une grande maison et nous y avons tous notre place ! La musique est une façon de vivre et en même temps une ouverture vers les autres.

- Question : Des projets à venir ?
.... ALZIA : Absolument ! Je serai le 3 Février à 20 h au CAFE SCENE à Pégomas ! Venez nombreux ! Aussi, je vais m'atteler au prochain EP, je souhaite continuer à rester dans la créativité et l'amour de la musique, et devenir connue ( rires ).

Retrouvez ALZIA sur ses réseaux sociaux :
- INSTAGRAM : https://www.instagram.com/groovn_soul/
- FACEBOOK : https://www.facebook.com/alziasays?fref=ts
- TWITTER : https://twitter.com/alzialive?lang=fr
- YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCDC_KukvnfMVvO84_LqRD9A

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Recette Cheesecake Nutella et Prince De Lu !

Hello à toutes !!

Je suis tellement ravie de consacrer cet article du jour à une nouvelle gourmandise de mon cru !

Je vous raconte : en début de semaine, me voilà prise d'une envie, ô combien monstrueuse, de cheesecake. En courses, je prends donc tout ce qu'il faut ! Tout, sauf les spéculoos bien entendu (il fallait bien que j'oublie quelque chose sinon c'est trop facile !).

Du coup hier, jeudi soir, je me décides à faire mon gâteau tant rêvé avec en fond de gâteau : des prince de Lu, et les tout choco en plus , pour remplacer les spéculoos. Et vous savez quoi ? Je me demande encore comment je n'y ai pas pensé avant tellement c'est bon ! Mes papilles s'en souviennent , et mari et enfants se sont régalé!

 Le fond de gâteau était entre le fondant et le croquant avec un bon goût chocolaté, le cheesecake en lui même était parfaitement consistant et le taux de chocolat très bien dosé. Bon je ne vais pas me balancer des fleurs toute la soirée non plus, mais auta…

Pourquoi j'ai écrit un roman sur les pervers narcissiques ?

Et coucou tous !

J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine.

Aujourd'hui , je viens pour vous livrer mon expérience littéraire, si modeste soit-elle.

Alors que mon habitude est  de vous parler de sujets drôles, légers, ou même de mettre l'humour partout, j'avoue que sur ce coup-là, il s'agit d'un sujet un peu plus lourd : je viens en effet de publier un roman sur les pervers narcissiques. Oui mais pourquoi ce sujet ? Comment avoir eu envie d'écrire là-dessus ? Je vais tout vous dire !

Rien n'arrive par hasard, paraît-il. Et bien dans mon cas c'est vrai. Si j'ai choisi de traiter de ce sujet pour en faire un livre, ce n'est par hasard. J'ai toujours écrit, des petits textes sans queue ni tête pour moi, des poèmes que j'ai également conservé dans un tiroir car je les trouvais ridicules en les relisant 10 ans plus tard, des journaux intimes qu'il était hors de question de publier, des nouvelles qui auraient …

Atelier Cosmétiques Bio avec LE MIROIR DE VENUS à Nice !

Hello mes douces !

J'espère que vous allez bien et que vous passez un bien joli jour de repos ( et pour ceux qui travaillent je vous souhaite du courage ).

Je reviens aujourd'hui pour vous raconter une de mes chouettes expériences vécue il y a maintenant 3 semaines.

Une amie avait participé à un atelier de fabrication cosmétiques et m'avait suggéré de participer au suivant dont le thème reposait sur la création d'une crème pour le visage, d'un fard à paupières et d'un mascara.  Pour la beauty addict que je suis, il n'était pas question de rater ça !

Nous voilà donc un samedi après midi de 14h à 17h à un atelier cosmétique du " Miroir de Venus ".

Nous avons démarré par la conception de la crème hydratante. Ma copine et moi même nous sommes portées volontaires pour réaliser le mélange et appliquer les consignes données sur un petit cour imprimé par notre professeur, cours très bien fait !

Ensuite d'autres participantes ont réalisé le fard à pa…